En ce début d’année, l’heure est aux résolutions et les paris sont ouverts à savoir combien de temps elles seront tenues! Une résolution est en quelque sorte un vœu pieux, quelque chose qu’on souhaite réaliser. Toutefois, le taux d’échec de ces bonnes intentions de début d’année est élevé, notamment parce que les cibles sont floues ou irréalistes et les moyens adéquats pour les atteindre ne sont pas identifiés. Vous voulez vraiment tenir vos résolutions cette année? Et si vous les transformiez en objectifs?

Un objectif adéquatement conçu vous permettra plus facilement d’établir un plan d’action, de le suivre et donc d’atteindre le résultat souhaité. Un bon objectif est « SMART », c’est-à-dire qu’il répond aux cinq caractéristiques ci-dessous.

S – Spécifique. Votre objectif doit être très précis et permettre d’avoir une image très claire de ce que vous ferez. « Être en meilleure santé » ne constitue pas un objectif spécifique. « Manger 7 portions de légumes et 3 portions de fruits au moins 5 jours par semaine » ou « Faire 30 minutes de tapis roulant au moins 4 fois par semaine » sont des formulations beaucoup plus précises.

M – Mesurable. Afin de savoir comment vous progressez vers l’atteinte de votre objectif, celui-ci doit avoir une dimension mesurable. « Perdre du poids » n’est pas aussi facilement mesurable que « Perdre 4 kilos » ou « Atteindre mon poids santé de 65 kilos ». Vous pouvez ainsi plus facilement mesurer vos progrès sur une base régulière et vous motiver!

A – Aligné sur ce qui compte pour vous (on parle aussi parfois d’adhésion à l’objectif). : L’objectif doit répondre à un besoin important pour vous et être aligné sur vos valeurs. Surtout, c’est d’abord et avant tout pour vous-même que vous devez chercher à l’atteindre. Si vous voulez perdre du poids pour faire plaisir à votre médecin ou à votre conjoint, il y a plus de chances que vous abandonniez que si vous le faites pour vous sentir mieux. Vous devez donc être en mesure de répondre à la question « En quoi est-ce important pour moi? ».

R – Réaliste. C’est là où le bât blesse le plus souvent! Dans notre enthousiasme et notre optimisme devant cette belle année toute neuve, le risque d’être idéaliste est grand! Il vaut mieux y aller un pas à la fois, quitte à dépasser vos objectifs ou à vous en donner de nouveaux en mars s’ils sont déjà atteints!

T – Inscrit dans le temps. Dès le retour à la routine au début du mois de janvier, la compétition sera féroce entre vos obligations professionnelles, familiales et celles générées par vos tous nouveaux objectifs. Si vous ne donnez pas une dimension temporelle à votre objectif, il risque fort d’être relégué aux oubliettes. Une date d’échéance ou encore des plages horaires précises, selon le type d’objectif dont il est question, s’avèrent donc indispensables. Par exemple : « M’entraîner au gym les mardis et jeudis midi pendant mon heure de dîner ainsi que le samedi après-midi » ou encore « Organiser et classer mes documents électroniques d’ici au 18 février ».

Vous avez des objectifs de type qualitatif et vous croyez qu’ils ne peuvent pas répondre aux caractéristiques ci-dessus? Réfléchissez aux comportements dont il est question. Ils vous aideront à rendre vos objectifs plus concrets. Par exemple, « Être plus patient avec mes enfants » pourra se traduire par un objectif comportemental comme : « Parler en tout temps sans élever la voix ».

Je vous souhaite une année 2015 prospère à tous points de vue et beaucoup de succès dans l’atteinte de vos objectifs SMART!